+ services en département
 
 
 
Accueil > Travail et relations sociales > Santé et sécurité au travail > Restitution de l’enquête SUMER 2016-2017

Restitution de l’enquête SUMER 2016-2017

| Publié le 30 novembre 2021
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

L’enquête Surveillance Médicale des Expositions des salariés aux Risques professionnels (SUMER) est une enquête transversale réalisée par les médecins du travail et de prévention. Elle a pour but de cartographier les expositions aux risques professionnels des salariés. La restitution de l’enquête SUMER 2016-2017 a permis de présenter les exploitations nationales et régionales de la quatrième édition de l’enquête.

Les évolutions des expositions aux risques professionnels de 1994 à 2017 au niveau national

Les évolutions des expositions aux risques professionnels depuis 20 ans sont contrastées :

• Les contraintes physiques intenses et l’exposition aux agents chimiques diminuent, mais restent élevées ; il y a toujours 10% des salariés exposés aux agents cancérogènes ; les résultats indiquent aussi une meilleure évaluation des agents biologiques sur les dernières années.

• Concernant les contraintes organisationnelles, l’intensité du travail est toujours importante et la pression ressentie par les salariés augmente et s’accompagne d’un recul de leur autonomie.

• Enfin, depuis 2010, les comportements hostiles et le manque de reconnaissance diminuent, la tension au travail est stable. Mais les risques psychosociaux concernent toujours une part importante des salariés et nécessitent de ce fait de poursuivre les mesures de prévention.

Les expositions des familles professionnelles franciliennes et les expositions aux produits chimiques cancérogènes

• En Ile-de-France, 19 fiches par famille professionnelle ont été produites. Pour chaque fiche, après une description générale de la population étudiée, sont présentées les proportions de salariés exposés suivant les différents types d’exposition (contraintes physiques, contraintes organisationnelles, exposition aux agents biologiques, aux nuisances chimiques et aux risques psychosociaux), comparés aux résultats de l’ensemble des salariés franciliens.

• L’exploitation régionale des expositions professionnelles aux produits cancérogènes révèle que 7% des salariés franciliens ont été exposés à au moins un produit chimique cancérogène lors de la dernière semaine travaillée, soit près de 370 000 salariés pour 555 300 situations d’expositions. Les expositions aux produits chimiques cancérogènes sont plus fréquentes parmi les ouvriers et dans les secteurs de la de la construction et des transports, aussi plus fréquemment soumis à de multiples produits cancérogènes. Parmi la liste de cancérogènes établis dans l’enquête, les principaux produits cités en Ile-de-France sont : les émissions de moteur diesel, les fumées de soudage d’éléments métalliques et les huiles minérales entières.

L’enquête SUMER de 2016-2017 a été conduite auprès d’un échantillon de 26 500 salariés, suivis par 1 243 médecins du travail et de prévention volontaires, représentatif de près de 25 millions de salariés France entière. Sur le plan régional, grâce à la participation de 206 médecin, l’exploitation de plus de 6 400 questionnaires permet à l’Ile-de-France, seule région dans ce cas, de disposer de statistiques régionales compte tenu du nombre de questionnaires exploitables.

Cette journée de restitution, le 22 novembre au Ministère de la Santé et de la Solidarité, a été l’occasion de souligner l’utilité de l’enquête dans le plan santé travail et de remercier les Médecins du travail franciliens pour leur implication dans le recueil de cette enquête.

L’avenir de l’enquête a été évoqué au regard des difficultés rencontrées sur le terrain, expliqués par le déclin des effectifs médicaux et les différentes réorganisations des services de santé au travail. L’enquête SUMER doit perdurer car elle fournit une description représentative des expositions professionnelles de l’ensemble des salariés au niveau national, avec un degré d’expertise élevé, grâce à un recueil exhaustif et homogène des expositions. Son inscription dans le Plan de santé 4 et sa complémentarité des dispositifs de veille en santé travail est une ressource sur laquelle il faudra s’appuyer pour améliorer l’enquête. Parmi les pistes de travail envisagées, une enquête en continu et intégrée aux CPOM (contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens) auprès de salariés tirés au sort pour l’enquête selon une méthodologie validée.

Publications nationales de l’enquête accessibles sur le site :
https://dares.travail-emploi.gouv.fr/enquete-source/la-surveillance-medicale-des-expositions-des-salaries-aux-risques-professionnels-2

Publications régionales de l’enquête accessibles sur le site :
https://idf.drieets.gouv.fr/Exposition-des-salaries-aux-risques-professionnels-les-enquetes-SUMER

En savoir plus :

Retrouvez la restitution de l’enquête

Documents à télécharger :

--

Webmestre | Accessibilité | Données personnelles et cookies | Légifrance | Mentions légales | Services Publics