+ services en département
 

► Inspection du travail

 

► Formation professionnelle

 

► Formations sociales et paramédicales

Paris et Seine-et-Marne : les départements les plus touchés par les conséquences économiques de la crise sanitaire

| Publié le 17 mars 2022
  • Envoyer a un ami
  • facebook twitter

En 2020, après une forte perte d’activité lors du premier confinement du printemps, l’économie francilienne s’est redressée au cours de l’été avant de rechuter à l’automne suite aux nouvelles restrictions liées au contexte sanitaire.

Entre novembre 2020 et février 2021, l’activité mesurée
par le volume d’heures rémunérées a ainsi diminué de
plus de 10 % en Île-de-France par rapport à la même
période avant-crise, contre - 8 % sur l’ensemble de la
France. Les zones d’emploi de Paris, Roissy et Marne-la-
Vallée sont les territoires les plus fragilisés, du fait de
leur spécialisation dans les secteurs les plus concernés
par les restrictions sanitaires (loisirs, culture, tourisme,
transports et industrie des moyens de transport). À
l’inverse, l’activité a mieux résisté dans les Hauts-de-
Seine et le nord-ouest de l’Essonne où prédominent les
secteurs essentiels à la vie économique (administration,
banques, santé…) ou qui ont pu facilement s’adapter au
télétravail (informatique, audiovisuel...).

Documents à télécharger :