Emploi : les restructurations en Île-de-France après la crise sanitaire

| Publié le 24 janvier 2023

  • Envoyer a un ami
  • facebook twitter
Pendant la crise sanitaire, les entreprises ont initié plus de plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) et de ruptures conventionnelles collectives (RCC) dans les établissements franciliens qu’ailleurs.

Les années 2020 et 2021 ont donné lieu à une augmentation du nombre de procédures de PSE et de RCC. Cette hausse générale nationalement a été particulièrement marquée pour la région Île-de-France. Alors que le nombre annuel d’emplois franciliens menacés approchait les 22 000 en 2018 et 2019, il a été de 50 000 en 2020 et a dépassé les 30 000 en 2021.

Alors qu’ils représentaient, en décembre 2019, 26% de l’emploi national dans les entreprises de plus de 50 salariés, les établissements franciliens ont concentré 40% des ruptures de contrat de travail envisagées dans le cadre de PSE et 70% de celles envisagées par des procédures de RCC en 2020.

La crise sanitaire a pu accélérer les restructurations sectorielles déjà en cours et déstabiliser des secteurs nouveaux. Certains bassins auparavant dynamiques ont pu connaître des difficultés et d’autres très dépendants d’un secteur précis peuvent voir leur santé économique menacée à long terme.

Retrouvez tous les détails de l’étude dans la synthèse thématique.