+ services en département
 
 
 
Accueil > Entreprises, emploi, économie > L’actu de l’emploi et des entreprises en Ile-de-France > L’obligation de formation : Une nouvelle étape dans la qualification et (...)

L’obligation de formation : Une nouvelle étape dans la qualification et l’insertion des jeunes

| Publié le 20 janvier 2021 | Dernière mise à jour le 26 janvier 2021
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

À partir de la rentrée 2020, afin qu’aucun jeune ne soit laissé dans une situation où il ne serait ni en études, ni en formation, ni en emploi, l’obligation de se former est prolongée jusqu’à l’âge de 18 ans. Mesure clé de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, l’obligation de formation permet de repérer et d’amener vers un parcours d’accompagnement et de formation les jeunes en risque d’exclusion.

Près de 80 000 jeunes sortent chaque année du système scolaire sans aucune qualification et 60 000 mineurs ne sont ni en études, ni en formation, ni en emploi. Ils rencontrent de grandes difficultés pour s’insérer dans le marché du travail et sont les premières victimes de la pauvreté.

L’obligation de formation concerne ces 60 000 jeunes de 16 à 18 ans, qu’ils soient diplômés ou non, et porte l’ambition de ne laisser aucun jeune mineur sans solution de formation et d’accompagnement.
Elle vise à garantir une continuité éducative et pédagogique de 3 ans à 18 ans et à attaquer la pauvreté à la racine, en travaillant à l’insertion et à la qualification de chacun, en proposant des solutions de retour en formation sous statut scolaire, d’accès à la qualification et à l’emploi, avec une intervention rapide des réseaux de l’éducation nationale et des missions locales.

Un numéro gratuit pour les 16-18 ans qui ne sont ni en études ni en formation ni en emploi : 0 800 122 500

Afin de répondre aux interrogations des jeunes et de leur famille, de les informer et de les orienter, un seul numéro : le 0 800 122 500.

Au téléphone, les acteurs de l’orientation et de l’accompagnement, répondent en fonction de la région où habite le jeune, de manière à ce qu’il ait d’emblée en ligne un professionnel de sa région.

L’accompagnement adapté avec un lien immédiat avec des interlocuteurs qui connaissent parfaitement les sujets qui le concernent et une orientation rapide vers le référent le mieux à même de d’orienter le jeune.

Entretien, diagnostic de sa situation, bilan de compétences... tous les outils seront mis au service de son choix. Le mot d’ordre pour les conseillers d’orientation est qu’il n’y a pas que l’école pour préparer son avenir, d’autres dispositifs qualifiants existent : formation professionnelle, service civique, volontariat, micro-lycées, écoles de la seconde chance, dispositifs d’insertion professionnelle, etc.

Ces solutions s’appuient sur les secteurs porteurs. L’orientation proposée aux jeunes prend en compte les filières qui offrent des perspectives solides : écologique, numérique, sanitaire et social, par exemple.

En savoir plus :

Consultez la plateforme 1jeune1solution pour les jeunes et les entreprises, et la plateforme Nouvelles chances pour les parents et les équipes pédagogiques

Documents à télécharger :

--

Webmestre | Accessibilité | Données personnelles et cookies | Légifrance | Mentions légales | Services Publics